L'autorité parentale : la relation parents enfants

Publié le par ANATA



A travers la lecture du Magazine « Le Figaro » du 5 avril 2008, un thème d’actualité m’a particulièrement attiré l’attention :

 

« L’Autorité parentale : parents, sachez dire non » : ce message a été lancé par un pédiatre nommé Aldo Naouri qui prône l’autorité comme un rempart contre la tyrannie.

 

Une étude statistique démontre que 83 % des collégiens interrogés, considèrent que l’autorité est une qualité chez l’enseignant.

 

Voici quelques citations et conseils donnés par le pédiatre Aldo Naouri aux parents :

 

« Soyez sûrs de vous

Ne vous justifiez pas

Soyez égoïste 

 

La séduction est le contraire d’éduquer. L’autorité est avant tout une protection.

 

Le fait de frustrer un enfant, cela lui permet de comprendre qu’il n’est pas tout puissant et qu’obtenir quelque chose exige un effort. Deux notions essentielles pour lui apprendre à grandir et à se préparer dans sa vie future ».

 

 

La plupart des parents pensent que réprimander un enfant ou lui refuser quelque chose risque d’affecter la relation entre les parents et les enfants . Or, c’est tout le contraire qui se produit : l’enfant a besoin aussi d’interdit, de connaître les limites pour apprendre à grandir et se préparer continuellement pour affronter plus tard la vie des adultes.

 

Tout lui céder, c’est lui préparer à une très grande souffrance plus tard : la désillusion. Croire durant plus de quinze ans que l’on peut tout obtenir, rien qu’en claquant des doigts, et découvrir plus tard que l’on ne peut pas tout avoir dans la vie, représente un tel choc pour l’enfant, qu’il risque de devenir un adulte perturbé.

 

Je me souviens dès mon enfance que lorsque je demandais à mon père de m’acheter des habits neuves pour suivre la tendance de mes camarades de classe, il m’a répondu ceci : « ne sois pas fragile comme du sable sur la plage où un simple coup de vent l’emporte avec lui : (il voulait dire que les personnes facilement influençables sont comme le sable de la plage), sois comme une pierre, solide et stable, où aucune vague ne pourra modeler sa consistance ».

 

Il n’a pas besoin de me crier dessus, ni céder à mes caprices, il a tout simplement donner une illustration symbolique.

 

Son refus m’a permis de grandir, de voir que cela ne servirait à rien de faire toujours comme tout le monde, mais ce qui est vraiment important, c’est de trouver sa propre voie, à l’intérieur de soi.

 

 

Publié dans Harmonie Relationnelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article