Les lois secrètes du Yi King : 6ème partie : Les trois éléments de l'enseignement du Yi

Publié le par les cinq éléments du bien être

NOTES TRADUITES DE LA VIDEO

DU SITE CHINOIS (http://space.tv.cctv.com/video/VIDE1254899104415888)

SUR LA CONFERENCE DONNEE PAR LE PROFESSEUR TAIWANAIS MONSIEUR ZHEN SHI CHIANG SUR LES LOIS SECRETES DU YI KING :


Dans le Yi King, lorsque l'homme est amené à prendre une décision, il est censé peser le Yin, le Yang ainsi la compatibilité avec les lois naturels.

 

Les trois éléments du Yi inclus : le changement, le non changement et la simplification

 

Les exemples d'illustrations de la simplification :

 

1. Utilisation de la baguette :

 

Pour mieux vous expliquer cet intégration des deux pôles opposés, prenons l'exemple de l'utilisation des baguettes :

 

lorsque l'on utilise la baguette, les mains sont positionnés au milieu des deux baguettes, il y a une baguette qui est prise avec plus de fermeté tandis que l'autre baguette devient un outil mobile qui s'articule en fonction du désir de l'utilisateur. Ainsi, dans l'exemple de l'utilisation de la baguette, les deux pôles sont utilisés.

 

  1. L'éducation des enfants :

 

Lorsque deux enfants jouent ensemble et que le grand frère a frappé son petit frère, le Yi King préconise de punir les deux frères et non pas simplement le grand frère.

 

Voici une anecdote du conférencier :

 

Après avoir puni le grand frère, le père demande au petit frère de rester, et lui demande : à ton avis, pourquoi est ce que je te punie puisque tu n'as rien fait ? Le petit frère a dit : « papa, je préfère que tu me punies, parce que si tu ne me punies pas, mon grand frère va me frapper quand tu seras partis, alors, je pense que tu as bien fait de me punir pour éviter que mon grand frère me frappe.

 

Le père a dit : « c'est bien mon fils, tu as très bien compris la situation, allez appelle ton grand frère. »

 

Le père demande alors au grand frère : « fils, pourquoi est ce que je punis ton petit frère alors que c'est toi qui l'a frappé ? ». Son fils répond : « papa, tu as puni mon petit frère, non pas parce qu'il a fait une bêtise, mais parce que tu veux me donner ma fierté, mais je reconnais que je suis fautif. »

 

Pour le Yi King, l'homme est un être de dualité, il est à la fois bon et à la fois mauvais, nous ne trouverons pas d'être entièrement pure et entièrement mauvais dans ce monde.

 

L'utilisation pratique du Yi King consiste à respecter les trois règles fondamentales :

 

  • ne pas dépasser les limites du changement

  • ne pas blesser les autres

  • ne pas changer de façon excessif

 

 

 

 

 

Publié dans Harmonie de Vie

Commenter cet article