Les lois secrètes du Yi King 4ème partie : Pourquoi le Pa Kua

Publié le par les cinq éléments du bien être

bagua


NOTES TRADUITES DE LA VIDEO

DU SITE CHINOIS (http://space.tv.cctv.com/video/VIDE1254899104415888)

SUR LA CONFERENCE DONNEE PAR LE PROFESSEUR TAIWANAIS MONSIEUR ZHEN SHI CHIANG SUR LES LOIS SECRETES DU YI KING :



Le Taïchi donnant naissance à Lian Yi (2 pôles), qui donne naissance au shi Shian (4 bigrammes) puis au Pa Gua (8 trigrammes), cet évolution ressemble à un arborescence en mathématique.

 

Pour comprendre le Yi King et les 8 trigrammes, il faut imaginer l'époque de Fu Xi.

 

Le trigramme « Ciel » : Tian : les trois traits plein : le ciel a plusieurs couches et ne se casse jamais

 

Le trigramme « vent » : Feng : deux traits plein au dessous du trait coupé : le vent qui souffle se trouve au dessous du ciel

 

Le trigramme « Feu » : Huo : le trait coupé au milieu des deux traits plein : au dessous du ciel et au dessus de la terre se trouve le feu

 

Le trigramme « tonnerre » : le trait coupé au dessus des deux traits plein : le tonnerre est au dessus du ciel

 

Le trigramme « Terre » : Di : trois traits coupés. La terre peut se craquelé sous un tremblement. La terre, peut tout accepter, nous pouvons enterrer énormément de chose sous elle, elle ne dit rien, mais, sa patience a des limites, elle peut se mettre en colère quand nous dépassons les limites. Elle est en constante mutation : une terre désertique peut devenir une prairie et vice versa

 

Le trigramme « Foudre » Lei : deux traits coupés au dessus d'un trait plein : le tonnerre frappe sur la terre. Ce qui bouge au dessus de la terre,

 

Le trigramme « montagne » : Shan : un trait plein au dessus de deux traits coupés : la montagne symbolise l'immobilisme, la stabilité, elle se trouve au dessus de la terre.

 

Le trigramme « eau » : Shui : un trait plein au milieu de deux traits coupés

 

La création du Pa Kua a donné naissance à l'écriture. La nature a offert à l'homme la liberté de créer, de vivre comme il lui semble, mais si l'homme profite de cette liberté offerte par la nature pour faire ce qui lui semble, il risque de faire n'importe de quoi, ce que l'homme a le devoir de faire, c'est d'apprendre à se maîtriser et à être responsable de son environnement.

 

Publié dans Harmonie de Vie

Commenter cet article