Le Sourire Intérieur : une forme pratique du Taïchi

Publié le par flo.

Extrait du livre "Dynamique interne du Taï Chi" de Mantak Chia (Maître de Taïchi, créateur de la bioénergétique taoïste ou Tao Curatif) et Juan Li (Disciple du Maître Mantak Chia)

 

 

 

Le Sourire intérieur est une puissante relaxation et une technique d'autoguérison qui utilise l'énergie de bonheur et d'amour comme un langage pour communiquer avec les organes du corps. Un sourire véritable transmet une énergie aimante qui a le pouvoir de calmer, d'équilibrer et de guérir.

 

Si vous apprenez à sourire intérieurement aux organes et aux glandes, tout votre corps se sentira aimé et apprécié. Le Sourire Intérieur commence aux yeux et au point entre les sourcils (3e oeil). Les yeux sont liés au système nerveux autonome, lequel à son tour est connecté à tous les muscles, organes et glandes.

 

En tant que l'une des premières parties du corps à recevoir des signaux, les yeux font en sorte que les organes et les glandes accélèrent leur activité en cas de tension ou de danger, et la ralentissent quand la crise a passé. Quand les yeux se relaxent, ils activent le système nerveux parasympathique et provoquent la relaxation de tout le corps. Quand vous actvierez l'énergie aimante, vous sentirez l'énergie du Sourire Intérieur inonder tout le corps, comme une cascade. C'est un instrument très puissant et très efficace pour contrer le stress.

Publié dans Harmonie de la Santé

Commenter cet article

mireille 25/07/2006 16:16

Bonjour Flo,Comme tu me l'as gentiment demandé, je te donne mon avis sur cet article.Je trouve ça simplement génial ! Pourquoi ? Parce que je le pratique sans le savoir... Je t'explique : depuis 15 jours j\\\'ai de fines semelles orthopédiques. Fines mais "lourdes" d'effets : j'ai l'impression d'avoir des mollets et des cuisses en "béton" tellement les semelles les font travailler...Je les porte depuis le début de mes vacances et cela a contrarié certains de mes projets car j\\\'ai parfois très mal lorsque je marche.Puis je me suis dit que mes mollets et cuisses n\\\'en pouvaient rien et qu'il fallait que j'arrête de pester sur eux.Du coup, je leur ai "parlé" et les ai consolé en leur disant que c'était provisoire et qu'ils auraient moins mal en septembre. J'ai pris une douche froide (pour vasculariser mes pieds), les ai massés comme me l'a recommandé la podologue...J'ai également acheté un boulier chinois : ça masse divinement ! Pendant ces "soins", j\ai senti les tensions diminuer ainsi que la douleur. Non, non : je ne suis pas sotte. Pendant ces soins, j'ai continué à leur parler mentalement et je le fais à chaque fois maintenant.Comment ai-je eu l'idée de parler à mes mollets et à mes cuisses penserez-vous ?Simple : il y a environ 1 mois, j'ai regardé une émission de personnes ayant eu un cancer. Ces personnes expliquaient leurs "astuces personnelles" qui les avaient aidées à supporter la chimio.Une personne a déclaré : "à chaque chimio ;je parlais à mes cellules". Je leur disais qu'elles allaient souffrir mais que c'était pour ma survie.  Qu'elles ne devaient pas se sentir seule car c'était le cas pour les autres cellules aussi.Cette personne disait aussi que cela lui apportait une certaine joie de pouvoir parler à son corps car après, elle était apaisée et plus sereine pour l'avenir.Depuis 6 ans, elle n'a plus eu de récidive.Donc, je pense que sourire intérieurement et communiquer avec ses organes peut apporter une paix intérieure à ces organes qui souffrent et à qui personne ne communique de la sympathie ou de la compassion.Il s'agit de notre corps : soit une partie de nous. L'esprit et le corps sont étroitement liés. Il est utile de les considérer autant l'un que l'autre pour notre équilibre tant personnel, qu'énergétique (d'où mon intéret pour gérer l'énergie grâce aux chakras).Voilà, c'est un long post : je m'en excuse mais je voulais t'expliquer dans quel contexte "je parlais à mes mollet & cuisses" pendant cet été.Bonne continuation !Mireille