L'Enseignement de la nature 1 : La Dame Tortue

Publié le par ANATA


 

Parmi tous les animaux de la forêt, l’animal le plus lent est la tortue et pourtant c’est un animal très aimé de différentes cultures et civilisations.

 

C’est un animal qui symbolise la stabilité et la longévité. La tortue porte tout le long de sa vie une grande carapace, lourde et pesante qui ralentit sa marche quotidienne. Chacun de ses pas nécessite un effort surhumain, tellement la charge qu’elle porte est lourde.

 

Est-ce pour autant que la tortue va déposer son fardeau pour accélérer sa vitesse de ses  déplacement pour se mettre au même rythme que les autres animaux de la forêt ?

 

Non, avec beaucoup de courage et de bravoure, armée d’une grande persévérance et de patience, la tortue porte cet handicap qui ralentit sa marche de progression chaque jour, sans aucune plainte, sans chercher à se comparer avec le reste des animaux au niveau de sa lenteur progressive.

 

Car au fond d’elle, la tortue sait que son handicap qu’est cette carapace si lourde et si pesante représente aussi une protection pour elle-même :

 

Au moindre danger qui survient dans la forêt et la jungle sauvage, où les animaux luttent pour leur survie, la tortue peut toujours compter sur ce fardeau. Ce handicap que tous les autres animaux rejettent et méprisent est en réalité un véritable lieu de refuge pour Dame Tortue contre les agressions extérieures, l’attaque des animaux sauvages, les intempéries.

 

De même que la tortue, tout êtres en ce monde porte en lui une trace de blessure, de traumatisme qui le fragilise plus ou moins et le différencie des autres au point où il se croit parmi le dernier de la file, or c’est faux, il se trompe totalement. C’est ce que nos yeux veulent nous faire croire, mais notre cœur dira sans doute le contraire.

 

Les blessures qui pèsent sur nos épaules, les traumatismes liés à notre enfance et même les maladies ont toutes leurs raisons d’exister, comme la carapace de la tortue qui alourdit sa démarche mais qui la protége contre toutes agressions.

 

C’est en chacun de nous de devenir notre propre alchimiste, de trouver le moyen de transformer le métal en or, comme la tortue a su transformer son handicap en bouclier magique.

 

Nos échecs, nos souffrances, nos traumatismes ne sont là que pour nourrir notre force intérieure, notre volonté et notre capacité à rebondir, ce sont en réalité des épreuves qui permettent de forger notre caractère et nous faire grandir. A travers elles, nous devenons chaque jour plus créatif, plus inventif, plus compréhensif et plus humain, car devenant ainsi un alchimiste, nous aurions trouvé la solution de transformer le métal en or, et ainsi notre handicap en un véritable atout pour avancer.

Publié dans Harmonie de Vie

Commenter cet article

Valentine 29/01/2009 12:58

Bonjour, je suis tout à fait d'accord avec vous, il faut être son propre alchimiste et chercher le diamant qui sommeille en nous, même si cela prend du temps.

ANATA 29/01/2009 22:53


Bonsoir Valentine,

Tout à fait d'accord avec la notion du diamant qui sommeille en nous. C'est drôle, ce diamant que tu me parles, je l'ai vu dans un rêve, je le tenais entre mes mains, il me procure un état de bien
être extrême, mais, à la fin, je sentais qu'il faut que je le laisse partir afin de mieux l'intégrer au fond de moi.


Dracip27 21/01/2009 00:07

Anata,bonsoir.Vous devriez crier plus fort ce que vous venez d'écrire.Les gens vous entendrez peut etre mieux!!!!!!!!!!!!!!!!!!

LADY MARIANNE 20/01/2009 22:25

bonjour,membre de la communauté " le champ du monde " je t'invite à y faire un tour - il y a plein de nouveaux sujets et c'est sympa -amitiés   Lady marianne

ANATA 20/01/2009 22:42


Merci pour ton invitation Lady Marianne. Je vais de suite y jeter un coup d'oeil.

Anata


Dracip27 20/01/2009 11:54

Souffrances,traumatismes,volonté.J'ai vu de la "lumière" et me suis dit vais frapper. Juste un petit coucou de Dracip27 qui se promène. Bonne journée.