L'histoire au service du bien être

Publié le par ANATA

De nos jours, le mot "Crise" apparaît sur tous les médias :

- la crise bancaire, la crise financière, la crise de confiance




Mais que signifie le mot " crise " ?
 

 

Définition du mot « crise » pour les chinois :

 

« Savez vous comment les chinois représentent le mot « crise » ? Ils utilisent un idéogramme composé de deux éléments « l’un signifie danger », l’autre « opportunité ». Pour eux, cela signifie qu’il y a une continuité entre ces deux concepts qui sont les deux faces d’une même pièce de monnaie.(extrait de citation tirée du livre « Transformez vos problèmes en opportunités » de C.Devis & M.M de Beltran.

 

La crise à travers l’histoire :

 

A travers l’histoire, l’humanité traverse à chaque fois des moments de crises, mais à chaque fois, l’homme trouve toujours une solution pour transformer cette crise en opportunité.

 

Vous avez sans doute entendu parler de la crise de 1929 des Etats-Unis, cette crise qui est souvent citée dans la presse d’aujourd’hui.

 

On dit souvent qu’ « A chaque période de crise est né un grand homme ». En effet, durant cette période de tourment, un homme d’état est devenu très populaire grâce à sa politique du New Deal face à la crise de 1929.

 

Voici un extrait de la biographie de cet homme illustre, le seul président des Etats-Unis à être réélu quatre fois par les américains qui pourtant est partiellement paralysé : le président le plus populaire des Etats-Unis : Franklin Roosevelt (tiré du site : (http://www.jesuismort.com)

 

Biographie de Franklin Roosevelt (Président des Etats-Unis) :

 

Franklin Delano Roosevelt naît le 30 janvier 1882 à Hyde Park, New York.

 

En août 1921, il est en vacances au Canada quand la maladie le frappe brutalement après une baignade imprudente. Il est atteint par la poliomyélite et restera partiellement paralysé pour le reste de sa vie.

 

Sa jambe gauche est hors d'usage et il lui faudra réapprendre à marcher, à se lever, s'asseoir à l'aide de cannes et de dispositifs orthopédiques et aussi grâce à sa femme, sa fortune (se soigner coûte très cher) et à sa volonté de survie.

 

En 1932 Roosevelt a complètement récupéré physiquement de sa maladie, si ce n'est bien sûr l'usage de ses jambes, et n'hésite pas à se lancer dans une épuisante campagne électorale.

 

Les épreuves de sa maladie ont renforcé son optimisme.

 

Le 8 novembre 1932 : Roosevelt remporte l’élection présidentielle en battant très largement son adversaire le président sortant Herbert.

 

La crise économique, en cette fin d’année : 13 millions d’américains sont au chômage, contre laquelle l'action de Hoover a semblé insuffisante aux américains, la promesse d'une nouvelle redistribution des richesses (New Deal), expression utilisée par Roosevelt pour la première fois le 2 juillet 1932 à la convention du parti démocrate, ont joué en sa faveur.


4 mars 1933 : Roosevelt devient le trente-deuxième président des États-Unis.

 

Et on poursuit avec l’expression : A chaque période de crise est née une grande nation :

 

Le Japon, deuxième puissance mondiale après Hiroshima

 

Un petit tour d’horizon sur le pays du soleil levant :

 

Le Japon malgré sa petite taille (au niveau superficie) par rapport aux autres pays et une ressource naturelle peu importante a réussi après l’explosion d’Hiroshima à devenir une nation importante et reconnue : la deuxième puissance mondiale

 

En août 1945, deux villes du Japon ont été touchées par les bombes atomiques lancées par les Etats-Unis : Hiroshima et Nagasaki. C’est alors que le Japon a reconnu sa défaite en signant l’acte de capitulation.

 

Voici un petit extrait du site : http://www.memo.fr :

 

Le Japon sort de la guerre profondément traumatisé : vaincu pour la première fois de son histoire, il se retrouve aux mains des Occidentaux, qui défèrent à la justice ses anciens dirigeants. De surcroît, il doit réinsérer plus de 6 millions de Japonais d'outre-mer et 5 millions de soldats, alors que son PNB ne représente plus que les deux tiers de celui du milieu des années 1930 et que sa capacité industrielle ne dépasse pas 60 % de ce qu'elle représentait avant guerre.

 

La guerre de Corée remet en marche la machine économique, et, après la signature du pacte de sécurité nippo-américain, le Japon se retrouve libre en 1952.  

En parallèle, les zaibatsu se reconstituent, et la vie politique se stabilise. Les liens financiers entre partis et entreprises deviennent caractéristiques du système sociopolitique. En 1955, grâce à l'intervention du puissant ministère de l'Economie (MITI), le Japon rattrapa son niveau de production du milieu des années 1930.  

En 1964, le Japon adhère au FMI, et les jeux Olympiques se déroulent à Tokyo. Huit ans plus tard, il récupère Okinawa. En 1970, le PNB japonais arrive au troisième rang mondial, et depuis 1955 le PNB par habitant a été multiplié par quatre. La stabilité politique, l'épargne et la spécialisation des choix industriels sont à la base de la croissance. Les excédents commerciaux se développent à partir de 1975, et le Japon peut multiplier les investissements à l'étranger.

A la mort de l'empereur Hirohito, en 1989, le Japon est devenu la deuxième puissance économique mondiale,

La montée en puissance du Japon se caractérise par une politique d’ouverture extérieure : le Japon est une nation qui associe la quintessence de l’occident et de l’orient : préserver une culture et une philosophie orientale et acquérir une technologie occidental.

D’autre part, le peuple japonais est caractérisé par un esprit d’humilité : une soif d’apprentissage envers des qualités et compétences chez les autres nations et une solidarité au niveau nationale.

 

 

 




Publié dans Harmonie de Vie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

marc 19/10/2008 08:21

Très beau blog, merci!