Comment survivre aux critiques de son manager

Publié le par flo.

Extrait de la revue professionnelle "Assistante Plus" numéro 21

 

Votre patron a le reproche facile et vous avez l'impression de ne pas être dans ses papiers... L'ambiance est tellement tendue qu'elle a fini par nuire à l'efficacité de votre travail d'équipe. Il est temps de faire le point.

1. Changez d'angle de vue :

La relation entre votre supérieur et vous comporte deux protagonistes. Il appartient à chacun de vous de faire en sorte que la relation évolue et s'améliore. Encore, faut il s'efforcer de comprendre la personne qui vous fait face, ou qui parfois vous tourne le dos. Votre manager comme vous a des objectifs à atteindre ce qui explique son degré d'exigence à votre égard. Sous cet angle, vous comprendrez ses attentes et ses appréhensions.

2. Adaptez vous à votre patron :

Face à un hyperactif qui semble rarement satisfait  :

Conseil : très productif, ce genre de personnage a tout simplement besoin de vous sentir aussi efficace que lui. Montrez lui vos propres compétences, vous pouvez modifier la forme et le fond de vos comptes rendu de réunion...il ne pourra que constater vos capacités et votre esprit d'initiative

Face à un anxieux qui est soucieux de vérifier que les missions ont été correctement traitées

Conseil : Vous êtes peut être trop indépendant à ses yeux, cette catégorie de personne a besoin de se sentir rassurée : essayer de faire le point avec lui sur l'état d'avancement de vos tâches, adressez lui un planning récapitulatif des dossiers en cours, une fois sa confiance restaurée, il lâchera prise.

Face à un dirigiste qui vous demande d'obéir sans discussion et qui provoque un stress important

Conseil : Son attitude n'est pas lié à votre personnalité, vous êtes sous pression parce qu'il vous a délégué bien trop de mission ? C'est qu'il doit apprécier votre travail et vous fait confiance. Si vous êtes en désaccord sur un sujet, présentez lui votre solution ainsi que tous les avantages qu'il en retirerait, puis glissez lui que bien entendu, la décision lui appartient.

Face à un stressé qui se plaint sans cesse d'être débordé et qui n'éprouve aucune gêne à vous faire supporter ses humeurs, soucis, voire ses angoisses.

Conseil : Son travail est son soucis premier, le stress étant communicatif, veuillez à ne pas vous laisser envahir. Lorsqu'il arrive dans votre bureau, restez concentré sur votre tâche, laissez le fulminer, puis rassurer le en lui confirmant que vous saurez tenir les délais. Il parle très vite, ralentissez votre débit vocal, trop fort, opposez  lui un ton de voix mesuré. Lorsqu'il sera apaisé, vous le trouverez plus sympathique.

3. Prenez l'initiative :

Lors de l'entretien d'évaluation, exprimez de façon calmece que vous avez ressenti dans une situation particulière, restez calme, appuyez vous toujours sur des faits, et ne vous privez pas de parler de vos réussites professionnelles.

Si les critiques sont légitimes, vous devez les accueillir avec tranquilité, sans chercher à vous justifier.

S'il s'avère que votre "boss"reste sur ses positions : reformulez le reproche qui vient de vous être donné, essayer d'épouser le point de vue de votre manager en indiquant les motifs de ses critiqes et ce qu'il attend de vous. Rédigez le mode d'emploi de votre relation professionnelle, votre démarche portera ses fruits.

Détecter les situations limites :

1. Vous êtes souvent en désaccord, la communication est souvent impossible, sans autre raison que la différence de caractère, il s'agit d'une relation conflictuelle, mais en aucun cas de harcèlement.

2. Vous travaillez constamment sous pression, vous avez le sentiment de ne pouvoir surmonter la charge du travail, d'être nerveuse, angoissée, alors que vous retrouvez la sérénité chaque week end, vous subissez un stress important, mais vous n'êtes pas harcelée.

3. Vous êtes atteinte dans votre intégrité psychique ou votre dignité que ce soit en raison de l'attitude hostile ou d'une ou plusieurs personnes, et ce de façon répétitive et sur une période longue. Attention, vous êtes victime de harcèlement.

Publié dans Harmonie Relationnelle

Commenter cet article

mireille 29/03/2006 18:13

Personnellement, je prépare toujours un entretien d'évaluation. En examinant les diverses opportunités qui s'offrent à moi. Cela m'aide lors de l'entretien "oral" car je me sens plus sûre de moi.J'oriente l'entretien et si besoin, choisis un autre moyen pour arriver à exprimer mon ressenti, mes besoins et mes buts.Et surtout, j'explique toujours le bénéfice que la société retirerait de mes choix et/ou propositions : évitons d'être uniquement arriviste ...A bientot, cette fois, je m'en vais :-)Mireille